Bienvenue à vous

Harcko chien d'une vie

Montres moi ton chien je te dirai qui tu es !!

Le Malpropre

 

Les chiens qui « s’oublient » dans l’appartement ou la maison de leurs maîtres, de façon 
occasionnelle ou systématique, posent un problème aigu mais relativement facile à corriger, 
pourvu que ces derniers aient pur faire un bon diagnostic des causes de ce comportement. 
Un chien peut en effet s’oublier pour plusieurs raisons, qui ne répondent pas au même 
traitement. Il peut s’agir : 
~ d’un jeune chiot pas encore éduqué ou d’un animal venant d’arriver chez vous ; 
~ d’un chien hyperémotif manifestant ainsi un comportement de soumission ; 
~ d’un chien confiné dans un espace trop restreint, marquant ainsi son ennui, 
son désespoir ou sa révolte 
~ d’un chien malade souffrant d’incontinence. 

Les Chiots Et Les Nouveaux Arrivants ~

Dans la nature, les canidés sauvages maintiennent d’instinct leur tanière propre
et font leurs besoins à l’extérieur de celle-ci. Ce comportement instinctif
est également celui des chiens domestiques, qui n’urinent pas « normalement »
dans un espace clos, contrairement à d’autres espèces comme les poules, les porcins
les ovins ou le bétail. Un chien qui « s’oublie » chez vous ne le fait donc jamais
par hasard.

Pour un chiot, l’éducation consistera principalement à lui faire comprendre que
sa « tanière » votre intérieur ne se restreint pas qu’aux quelques mètres carrés
entourant l’endroit où il dort, mais englobe bien tout votre appartement.
L’entrainement consistera à le confiner tout d’abord dans une pièce de dimensions
restreintes, par exemple la cuisine, puis lui faire découvrir progressivenemt
le reste de la maison.

Les Principales Causes de Malpropreté

  Emission d’urine     Emission de fèces     Emission d’urine, fèces  
Marquage du Territoire Marquage du Territoire Marquage du Territoire
Protestation d’un chien confiné Protestation d’un chien confiné Protestation d’un chien confiné
Incontinence maladive Diarrhées, Peur Maladie
Peur, Soumission, Grande joie Peur  

Le célèbre dresseur Robert Barrau (revue chien 2000) conseille et garantit 
ce procédé : « Choisissez une pièce réservée au chiot. Étalez une bonne 
épaisseur de journaux. Laissez le chiot sur ce tapis de papier pour qu’il 
puisse y faire ses besoins. Dès qu’il a fait pipi, prenez les feuilles souillées 
et placez-les au fond de la pièce, dans le coin que vous voulez. Nettoyez 
le sol à l’endroit des dégâts et remettez des journaux propres. 
Petit à petit, le chiot va rechercher l’endroit souillé (le coin avec les 
jounaux imbibés). La mécanisation s’installant, vous allez pouvoir réduire 
la quantité de journaux pour terminer avec seulement quelques feuilles 
dans le fameux coin. 

Comme le chiot recherche son endroit privilégié, vous pouvez, à partir 
de ce moment-là, transporter les feuilles qui provoquent le stimulus 
urinaire dans l’endroit que vous souhaitez. 
Vous parviendre ainsi asez facilement à faire comprendre à votre nouveau 
compagnon qu’il doit faire ses besoins à l’extérieur, et vous pourrez par 
la même occasion lui « apprendre le caniveau », en plaçant le journal imbibé 
dans celui-ci. 

Si votre nouveau compafnon est un chien adulte, il marquera vraisemblablement 
d’urine son territoire, surtout s’il y a d’autres chiens chez vous dans 
le voisinage. Passé ce cap, prenez l’habitude de le sortir régulièrement 
et punissez tout « oubli » 

Les Hyperémotifs et Les Soumis 

Certaines grandes races et notamment les Bergers Belges sont souvent 
sujettes à une incontinence provoquée par de grandes peurs ou de grandes 
joies. C’est le cas typique du Berger Allemand urinant lorsque son maître 
rentre à la maison. Un tel comportement s’accompagne alors de manifestations 
exubérantes et de petits jappements aigus. En pareil cas, évitez de créer 
ce stimulus déclenchant une « hyperémotion » en ne prêtant aucune attention 
au chien au moment de votre retour ou au moment de partir en promenade, 
et en réservant caresses et flatteries aux moments où le calme est revenu. 

Vous poucez également opposer à ce stimulus un stimulus plus fort, 
incompatible avec le comportement indésirable, par exemple en 
ordonnant au chien : « Cherche! » ou « Au pied, assis ! » ou en lui 
envoyant une balle. l’attention du chien sera ainsi détournée vers un 
but nouveau : l’obéissance à votre ordre. 

Les chiens dominés trop soumis peuvent uriner en signe de soumission 
lorsqu’ils ont commis un faute. En pareil cas, il faut surtout éviter 
de les réprimander ou de les battre, ce qui ne ferait que renforcer 
leur comportement de soumission et affraver le problème. Là encore, 
utilisez un contre-stimulus incompatible avec l’émission d’urine, 
par exemple en donnant au chie son repas ou en lui lançant sa balle. 

Si la rééducation reste inefficace, on pourra avoir recours à des 
méthodes vétérinaires pouvant aller jusqu’à la castration, efficace 
dans près de 60 % des cas, comme nous le verrons plus loin. 

Les Chiens Confinés Manquant D’exercice 

L’émission d’urine ou de fèces peut également être l’une des manifestations 
de protestation d’un chien manquant d’espace, enfermé à longueur de journée. 
En pareil cas, ce comportement peut être accompagné d’aboiements, de destructions 
d’objets ou d’automutilations. 

Le seul remède est de donner au chien l’espace et l’exercice dont il a besoin 
ou, si ce n’est pas possible, de l’enfermer dans la journée dans un espace clos 
(chenil) qu’il pourra souiller sans risque. La vie du chien n’en sera pas plus 
heureuse, mais vour n’aurez plus à craindre les manifestations de son ennui… 

Les Chiens Malades souffrant D’incontinence 

Les vieux chiens souffrent souvent d’incontinence, mais des animaux plus jeunes 
peuvent également « s’oublier » involontairement, suite à une affection rénale, 
par exemple. En pareil cas, consultez votre vétérinaire qui traitera les causes 
du mal et pourra résoudre rapidement ce problème passager. 

Les Traitements Vétérinaires 

Progestatifs et castration
Des injections mensuelles de progestérone, effectuées par votre vétérinaire
peuvent combattre efficacement les problèmes d’élimination mal contrôlée.
Dans les cas extrêmes, ce traitement peut être accompagné de la castration
du chien, qui se révèle efficace dans près de 60 % des cas, et réduit
toujours la fréquence des « incidents ». 

Homéopathie

Parallèlement à la réeducation, l’homéopathie peut également contribuer
à régler le problème.
Dans les cas de malpropreté, penez à Staphysagria (rancune vengeance,
cherche à se rendre intéressant), Phosphorus chez les sujets révoltés et
épuisés. L’animal urine ou défèque à la maison, le plus souvent quand le
maître est absent. Incontinence urinaire.

Incontinences urinaires
Spasmodique : Cuprum (crampes), Causticum;
émotive : Ignatia (peureux, anxieux), Pulsatilla (femelle timides),
Gelsemium (chiens tremblants et peureux), Coffea, Ferrum Metal ;
nocturne : Cina

La lice qui fait sous elle, après la mise bas : Magnesia muriatica 9 CH.

Dans tous les cas, pensez aux homéogènes n°41. De nombreux mâles laissent
des marques d’urine en différents endroits (rideaux chambranles de portes, pieds
de muebles) pour marquer leur territoire. C’est une manifestation de l’instinct
de territorialité, difficile à supprimer (pensez à la castration et au traitement
hormonal).

L’homéopathie obtient de meilleurs résultats sur les « urines de soumission »
Les chiennes ou les mâles se roulent par terre, queue basse, oreilles couchées,
ventre exposé, quand le maître parle, gronde ou approche (voir médicaments de
peur et de l’hyperémotivité : Ignatia, etc…).

Merci à M. philippe de Wailly et M Ortéga pour vos bons conseils tout au long
de mon apprentissage canin. Et de vos supports.

Passionnée depuis ma plus jeune enfance par les animaux, aimant partager avec mes amis et les personnes que j'aime pourquoi pas via la toile.

LEAVE A RESPONSE

You Might Also Like

Aller à la barre d’outils