Bienvenue à vous

Harcko chien d'une vie

Montres moi ton chien je te dirai qui tu es !!

Le Rappel

C’est le premier exercice que l’on inculque au chien, vers l’âge de 2 mois environ.

Il est nécessaire que le chien soit sorti quotidiennement,

non pas seulement en laisse, mais en liberté, pour qu’il puisse se détendre

correctement dans la nature.

Le chien détendu, un peu essoufflé, le rappel sera plus facile.

Il est nécessaire que le maître soit seul avec son chien,

de manière que l’élève ne soit pas distrait par d’autres personnes ou par ses congénères

Je vous propose donc deux méthodes : l’important, bien sûr, est d’en choisir

une et de n’en point varier.

Première Méthode

 

Le chien bien détendu, un peut essoufflé, et profitant de ce qu’il n’est pas trop éloigné,

le moment est venu d’effectuer son premier rappel.

Le maître, c’est très important, gardera l’immobilité la plus complète,

puis appellera son chien, sans rien ajouter d’autre.

L’élève étant à la hauteur de son conducteur, ce dernier le saisira calmement par le collier.

Montrant sa satisfaction, le maître caressera son élève qui sera ensuite remis en liberté.

Il se peut que, lors du rappel, le maître soit obligé de s’accroupir.

Etant immobile et accroupi, cela aura pour effet d’engager le chien à revenir plus facilement à son conducteur.

Cet exercice sera renouvelé trois ou quatre fois à chacune de ces promenades.

La difficulté qui peut se produire, c’est, bien évidemment, que le chien refuse

de revenir à son maître

Dans ce cas, on veillera surtout à ne pas marcher vers l’animal pour tenter de l’attraper.

Cela irait à l’encontre du but recherché. Le chien risquerait au contraire de s’enfuir

de plus belle, prenant cela pour un jeu, ou ne comprendrait pas ce qui lui est demandé.

Il est absolument nécessaire dans ce premier exercice d’y apporter un grand intérêt.

Sans rappel, il ne peut y avoir de progression, et c’est l’échec.

Dans cet exercice c’est tout le problème affectif qui entre en jeu.

 

Deuxième Méthode

Chacun sait qu’il faut donner pour recevoir.

Pour effectuer le rappel, la maître immobile et profitant de ce que le chien

n’est pas trop éloigné de lui appellera l’animal la main tendue vers lui,

en tenant un petit morceau de viande.

L’élève, ayant flairé la friandise, ne fera aucune difficulté à revenir vers son conducteur.

lui donner la récompense seulement après l’avoir pris au collier.

Il convient de caresser chaleureusement le chien et de montrer sa satisfaction.

Le remettre ensuite en liberté.

Remarques

J’attire votre attention sur le fait qu’à chacun des rappels le maître ne se saisira

du morceau de viande qu’à l’insu du chien.

Dans le cas contraire, celui-ci attendant la récompense ou flairant la friandise

risquerait de ne plus s’éloigner.

Il faut ensuite éliminer par intermittence, puis définitivement la friandise, et,

de même, récomperser l’animal par des caresse dès que le résultat sera positif.

Le chien en détente doit gambader librement tout en restant en vue du maître.

Si, lors d’un rappel, le chien refuse d’obéir, le maître peut s’enfuir à l’opposé,

mais ne doit jamais se cacher. Car par peur de perdre son maître le chien risquerait

de ne plus s’éloigner et la détente serait nulle.

Mes deux méthodes de rappel, très souples et très subtiles, font que le chien reviendra

toujours gaiement auprès de celui qui lui veut du bien.

Employer un cordeau pour rappeler son chien constitue à mes yeux une contrainte.

le problème affectif entre bien souvent en jeu, ou les conditions de vie du chien.

Il est important que le chien revienne à l’appel de son nom, par le suite il faudra

l’habituer aux bruits de la circulation et tout ce qui pourra par lea suite se présenter à lui.

Je vous recommande de vous affilier à un club sérieux.

Passionnée depuis ma plus jeune enfance par les animaux, aimant partager avec mes amis et les personnes que j'aime pourquoi pas via la toile.

LEAVE A RESPONSE

You Might Also Like

Aller à la barre d’outils